La saponification à froid, au début ça fait très peur, ça semble dangereux et trop compliqué à première vue! Comme j'avais très envie de faire mes savons moi-même, j'ai choisi de tester le melt and pour, une base à faire fondre (achetée sur Aroma-Zone), à laquelle on peut ajouter des colorants, des fragrances, de l'argile, de l'huile, etc... et on moule.

 

savons réalisés avec la base met and pour

Inconvénient, il faut se dépêcher car une fois fondue et sortie du bain-marie, la base se solidifie très rapidement. Et moi, me presser pour faire un savon, ça ne m'a pas convaincue! En plus, j'ai trouvé que les savons s'usaient vite (j'avais pourtant ajouté de la cire d'abeille pour des savons plus durs) et la base "fond" comme neige au soleil, il faut alors en racheter! Bref, ça ne me correspondait pas du tout.

 

 

mélange lessive soude et huiles

J'ai donc commencé à me documenter sur la saponification à froid. Quand j'ai été au point sur la méthode et que je suis arrivée à maîtriser le langage technique (réduction de soude, trace, surgraissage, cure...), j'ai sauté le pas! J'ai opté pour le calculateur d'Aroma-Zone pour élaborer ma première recette, j'ai préparé le matériel nécessaire (spatule, cuillères, récipients en verre, balance, moules réservés à cet usage, j'ai sacrifié une grande cruche très pratique pour y plonger mon mixer sans danger d'éclaboussures) et je me suis mise en mode scientifique folle: lunettes, blouse blanche, gants en caoutchouc. Eh oui, je vous avais dit que c'était dangereux! Il ne faut pas oublier de désinfecter les ustensiles et de protéger tout le plan de travail (un grand sac poubelle peut très bien faire l'affaire et peut resservir).

 

Le plus surprenant, la toute première fois c'est d'observer la réaction chimique, on verse la lessive de soude dans le mélange d'huiles/

WP_20150908_001

beurres végétaux et le liquide s'épaissit légèrement. On mixe et rapidement, on a notre pâte à savon! Après les ajouts, j'ai opté pour un marbrage à la n'importe quoi. Et voilà, le premier savon à froid de la maison était né!! Quel bonheur, quatre semaines plus tard (ce fut très long!!) de le tester!

 

Très vite, j'ai eu envie d'essayer d'autres mélanges d'huiles, d'autres couleurs, d'autres fragrances, d'autres moules... Voilà comment je suis devenue accro à la S.A.F. Maintenant, j'ai mille idées qui se bousculent pour mes futurs savons.

Et vous, avez-vous sauté le pas?

 

Les sites/ blogs qui m'ont énormément aidée: celui d'Aroma-Zone, d'abord, byreo.canalblog.com, soapacadabra.fr, leslitseescitronnees.com et l'excellent  et très détaillé revonssavons.fr .WP_20150914_001

 

Vous voulez sauter le pas? Alors il vous faut:

- une balance électronique

- un récipient haut pour mixer sans danger les huiles et la soude (réservé à cet usage)

- deux ou trois autres récipients pour mettre la soude, séparer vos pâtes pour les colorer différemment.

- un mixer plongeant (réservé à cet usage)

- des huiles ou beurres

- de la soude, je vous conseille la lessive de soude (très pratique!), j'utilise la marque Onyx que j'achète à Intermarché. 

- des cuillères ou des spatules ( réservées à cet usage)

- un moule à cake, pour commencer ou bien des moules individuels (réservé à cet usage)

- des gants (type ceux qu'on utilise pour la vaisselle), une tenue adéquate aux manches longues, des lunettes de protection.

- du papier PH pour vérifier celui-ci à la fin de la cure de vos savons

- de la place pour faire sécher vos savons et les stocker.

- du vinaigre blanc pour neutraliser les effets de potentielles projections de soude

 

ça fait beaucoup???? Meuh non, quand on aime, on ne compte pas!!